Nous utilisons les cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En validant ce message vous acceptez l’utilisaiton des cookies.

 Une récente analyse de l’écosystème d’innovation en France a mis en avant l'importance de créer une « surface de contact » aussi large et pérenne que possible entre les sphères académiques et industrielles, afin d’aller au-delà d'une rencontre ponctuelle entre une offre et une demande et favoriser une véritable convergence d'intérêts, sur le long terme.

 

Parmi les outils qui favorisent cette convergence, les laboratoires communs entre l’industrie et la recherche publique ont une place privilégiée. À ce titre, ils méritent qu’on les promeuve, car il existe en biologie une marge de progression considérable : si cinq laboratoires communs sur 10 concernent l’ingénierie, un seul laboratoire sur 10 concerne la biologie.

 

Qu’il s’agisse de laboratoires entre une spin-off et l’équipe publique dont elle est issue, de laboratoires communs créés suite à des partenariats réussis entre un grand groupe et une équipe académique ou des laboratoires conçus comme des espaces d'innovation multipartenariaux, ARIIS définit et propose à ses partenaires des actions pour progresser ; meilleure prise en compte par les financements incitatifs dédiés, valorisation des bonnes pratiques en termes de gouvernance, ou enfin valorisation des bonne pratiques et incitation aux parcours de carrière aux doubles compétences, permettant de préparer des générations de « passeurs » entre la culture publique et privée, à même de connaitre ces deux mondes et de les rapprocher.

pdf bouton

Cliquez ici pour télécharger la proposition d'ARIIS sur les laboratoires communs